Milkmanfromhell network : Hébergement | Hockey | Techno | Liguenhls | Rencontre | Annuaire
entete
120 pourcent HOCKEY !

Discussions musclés de gérants d’Estrades

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Accueil du site > Canadien > Alex Auld, un grand frère idéal pour Carey Price

Alex Auld, un grand frère idéal pour Carey Price

samedi 31 juillet 2010, par KAWA

Le premier juillet dernier, lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, Pierre Gauthier s’est entendu avec le vétéran Alex Auld pour la prochaine saison, contrat d’une valeur de 1 million de dollars. Mais pourquoi avoir préféré Auld à un autre comme Dan Ellis par exemple ?

Bien que Dam Ellis ait manifesté son intérêt pour jouer à Montréal, il recherchait un contrat d’au moins deux ans. Peut-être même plus. Il faut dire que le Tricolore n’était pas prêt à s’entendre à long terme avec un gardien de but numéro deux dû au plafond salarial relativement serré pour les prochaines campagnes.

Gauthier s’est donc rabattu sur Alex Auld. Et comme Jacques Martin l’avait dirigé en Floride et qu’il avait aimé ce qu’il avait accompli là-bas, c’était un choix évident pour le club de hockey Canadien. Mais pourquoi Auld serait le grand frère idéal pour Carey Price ? La raison est fort simple. Lorsqu’Alex Auld fût sélectionné en 2e ronde par les Panthers de la Floride en 1999, ce cerbère était considéré comme le meilleur espoir de la ligue nationale devant le filet, tout comme Carey Price l’était en 2005. Auld n’a jamais répondu aux grandes attentes envers lui. Il a beaucoup de vécu puisqu’il n’avait pas un comportement adéquat au niveau hors-glace. Il fêtait tard le soir et ne prenait pas sa carrière au sérieux. Aujourd’hui, Alex Auld est un deuxième gardien de but établi dans la LNH mais il regrette sûrement ses folies du passé. C’est pourquoi, Auld est le grand frère idéal pour enseigner à Carey Price à ne pas répéter ses erreurs de jeunesse.

Rappelons que Auld avait fait partie de la transaction impliquant Roberto Luongo vers Vancouver en compagnie de Bryan Allen et Todd Bertuzzi.

Nouveau québécois chez le Tricolore

Alors que Marc-André Bergeron ne sera vraisemblablement pas de retour avec le Canadien de Montréal l’an prochain, on apprenait aujourd’hui que Pierre Gauthier avait accordé un contrat d’une saison avec le natif de Gatineau, Alexandre Picard. Ce dernier n’a pas une spécialité dans son jeu. Il peut tout faire sur la patinoire, dans la limite du possible. Il peut appuyer l’attaque sur le jeu de puissance ou bloquer des lancers en zone défensive ou jouer de manière robuste. Lors du prochain camp d’entraînement, deux défenseurs sont en danger par Alexandre Picard. Des défenseurs comme Roman Hamrlik (qui pourrait être soumis au ballotage dans le but de réduire la masse salariale) et le jeune Yannick Weber.

Laraque renonce au hockey pour la politique

Ce n’est pas une surprise en soi mais Georges Laraque a décidé de mettre un terme à sa carrière de hockey pour devenir le chef adjoint d’Elisabeth May au Parti Vert du Canada.

On sait tous que personne n’aurait donné 1 500 000$ à Laraque mais ce dernier aurait pu aider une autre formation à un salaire entre 500 000 $ et 900 000 $. Car disons que ce dernier porterait toujours l’uniforme du bleu-blanc-rouge s’il aurait gagné un salaire moindre.

9 Messages de forum

Répondre à cet article